Professeur Philippe HUMBERT
Professeur Philippe HUMBERT

Commission Médicale d'établissement

En 2003, le Professeur Philippe HUMBERT est élu Président de la Commission Médicale du CHU de Besançon

La Commission médicale d'établissement regroupe les représentants des médecins (docteurs, professeurs) élus par leurs pairs. Représentée  au Conseil d'Administration, elle est consultée sur l'organisation et le fonctionnement de l'établissement et des soins. «  La CME consiste à  mettre en évidence les problèmes qui peuvent se poser à l'hôpîtal,  proposer  des solutions  essayer  de convaincre,  faire de l'analyse,  des synthèses, et puis et  surtout rester en contact  avec les médecins ou les interlocuteurs de l'administration », explique le professeur Philippe Humbert. En outre, elle intervient  sur  les  questions  financières  et budgétaires et sait se montrer  un  interlocuteur  de  poids  quand  il  s'agit  de  défendre  les intérêts financiers du CHU. C'est ainsi que dans le cadre du Conseil d'Administration, elle a contribué à l'augmentation des moyens permettant le financement nécessaire pour le transfert de l'hôpitalSaint­ Jacques  et  le  réaménagement  de  Jean-Minjoz.  Reste  un  enjeu,  selon  le  professeur  Humbert  :  « obtenir de l'argent pour un bâtiment de biologie. On ne peut pas concevoir un plateau technique hospitalo-universitaire sans plateau de biologie. »

 
Le Professeur Philippe HUMBERT lance un véritable cri d'alerte afin de mettre en avant plusieurs anomalie au sein du CHU de Besançon:

 

- Dotation budgétaire insuffisante de plusieurs dizaines de millions d’Euros
- Personnels en nombre très insuffisant
- Besoins importants liés à la construction du nouvel Hôpital
- Nécessité de rénover l' ancien bâtiment dû à la présence d'amiante.

Revue de presse de l' époque

Les résultats obtenus
- Augmentation du Budget Global
- Création de 140 postes de médecins et 450 non médecins
- Financement d’un Institut du Cancer
- Financement du nouvel hôpital
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Christophe Thiebaud